FRANCE. RÉACTION D’AMNESTY INTERNATIONAL À LA DÉCISION DU CONSEIL D’ÉTAT DE SUSPENDRE L’ARRÊTÉ INTERDISANT LE BURKINI

(PAR AMNESTY INTERNATIONAL)   Réagissant à la décision du Conseil d’État, plus haute juridiction administrative de France, de suspendre l’arrêté