Les petites vadrouilles

IMG_7078-773x580(Par JOËL CERUTTI [PJ Investigations])

STAKHANOVISME NUMERIQUE  Le second tome du « Valais surprenant et (d)étonnant » comprend dans les 400 photos. Et j’ajoute celles qui ont été prises par plaisirs durant les balades. Une première sélection qui ne mange pas de pain, ni de biscottes, mais toujours dans l’esprit du Guide…

Avec un guide, je me prends des crampes sur le déclencheur à force de mitrailler des photos… Et je me fais toujours avoir. J’ai parcouru des kilomètres et des kilomètres dans un but précis : illustrer les divers articles rédigés. En cours de chemin, sur des sentiers de traverse, je plante les freins et je me gare dès que je peux.

Parce que j’ai vu un truc marrant. Là, sur un chemin de traverse.

Je stocke la photo parce que je me dis que cela pourra «toujours servir». Il y a, par exemple, cette route qui conduit à la Maison des Contes.  J’y vais pour les des Toblerone militaires – que vous verrez en page 95 du tome 2 de mon Guide – et plein d’autres trucs se présentent. Cette selle jetée sur un arbre. Par association d’idées, je pense à un cliché, pris quelques jours plus tôt, dans les rues d’Evolène, une carcasse de calèche. Plus loin, je remarque cette horloge plantée au milieu d’une paroi, ce panneau près du Rhône, cette baignoire kitsch et pur géranium.

Un autre jour, je rencontre Marie-Antoinette Gorret, artiste bien dans l’esprit du «Valais surprenant et (d)étonnant » (elle sera en page 175). Elle prépare une série de tapis où seront tissées ses œuvres. Et je flashe – sans le sortir – sur les nuanciers des teintes, des petits pompons multicolores.

Début juillet, je monte vers Arolla pour une séance de dédicace, et je remarque ce pan de mur conservé à côté d’un mazot. Un peu plus haut, j’aperçois une scène que je destine aussitôt  à la page 11, juste après la préface.  Et puis il y a cet arbre, monstruseusement beau dans les jardins de Malévoz. Ou cette statue extra-terrestre, dans les jardins de La Régence, avec un  jet, en arrière plan, qui lui fait cracher de l’eau par les oreilles.

Je ne me considère en aucune façon comme un photographe. Je partage juste ces quelques moments capturés avec plaisirs.

 

 

Post Scriptum : Et je me dois de remercier toutes les autres personnes qui ont fourni gracieusement de précieuses illustrations, juste pour la beauté du geste et du canton…

Commentaires : 2

  1. Bon vent à ton nouveau « Valais détonnant etc. ». On se réjouit. Il nous changera sûrement d’un certain autre Valais d’Ecônant et udçant! Salut à toi, découvreur. N.P.

Commentaires fermés