La Pravda au risque de la kremlinologie

Pravda(Par Tapagoille)

27 octobre 2001 dans Le Nouvelliste de grandes manoeuvres militaires sont décrites et le lieutenant-colonel Jean-Marie Cleusix confie au journaliste présent les surprises de hauts gradés bosniaques en visite. Le journaliste qui a pu pénétrer dans le QG s’appelle Pascal Vuistiner.
24 mai 2003 dans Le Nouvelliste, un journaliste enquête sur les dessous d’une nomination contestée dans l’école valaisanne, ce n’est pas le meilleur des candidats que le conseil d’état a choisi malgré les conclusions de la commission d’évaluation. Dans cette enquête apparaît le nom d’un candidat malheureux, mais qui n’était pas le meilleur non plus, Jean-Marie Cleusix. L’enquête est signée Pascal Vuistiner.

16 septembre 2004 dans le Nouvelliste, on s’interroge sur l’identité du prochain candidat UDC au conseil d’Etat. Un journaliste enquête sur une rumeur qui annonce Jean-Marie Cleusix en homme providentiel pour le parti. Ce journaliste s’appelle Pascal Vuistiner. Et le journal n’hésite pas à publier un photo-montage qui résume toute l’identité publique de Jean-Marie Cleusix.

Quelques semaines plus tard, en janvier 2005,  Pascal Vuistiner quitte la rédaction du Nouvelliste pour faire la brillante carrière journalistique que l’on sait, il sera même rédacteur en chef adjoint de la prestigieuse revue Bilan.
Dix ans plus tard, si d’aucuns se sont étonnés de la place laissée dans le Nouvelliste du 24 janvier à un soi-disant droit de réponse de Dominique Giroud qui ôte à Jean-Yves Gabbud toute perspective d’être un jour rédacteur en chef, personne n’a encore signalé que la lettre de lecteur publiée à la même place le lendemain corrigeant avec sévérité Jean-Marie Cleusix était signée par une certaine Isabelle Vuistiner-Zuber…

Un rédacteur en chef du Nouvelliste avait naguère engagé sa femme comme chroniqueuse. Autrefois le plus brillant d’entre eux avait engagé sa soeur, gageons que le prochain n’aura pas de peine à continuer la tradition.

 

Post Scriptum de L’1dex : Tapagoille mérite une tape sur les doigts. Pascal Vuistiner, « malheureusement » dit-il, n’est pas en lien d’alliance avec Isabelle Vuistiner-Zuber. Il n’est ni son mari, ni son frère. Pascal Vuistiner, garagiste, n’est pas Pascal Vuistiner, boulanger, qui n’est pas Pascal Vuistiner, journaliste. Lequel a formé Vincent Fragnière. Ce Pascal Vuistiner-là est encore en course pour la rédaction du NF, mais il devra s’avouer battu par le rédacteur en chef de Canal9, choisi, semble-t-il par la droite droitisante du Valais d’hier. Ou pas !

 

11 pensées sur “La Pravda au risque de la kremlinologie

  • 27 janvier 2014 à 18 h 43 min
    Permalink

    Pravda en russe veut dire vérité… Mieux vaut appeler autrement désormais le NF.

    L’arrivée de Fragnières sera un bien pour le journal de notre canton si c’est confirmé et je donne un scoop à l’1dex. Demain Provins Valais a convoqué la presse à 17h sauf erreur pour annoncer le nom du nouveau directeur général. Ce sera sans surprise Raphaël Garcia actuel directeur de la Foire du Valais. Il sera aussi l’homme de la situation.

    Bonne chance à ces forces vives et adieu Cleusix et Tornay. Le Valais repart du bon pied.

  • 27 janvier 2014 à 19 h 43 min
    Permalink

    Fragnieres au NF?
    Tant mieux, mais il risque d’avoir fort à faire pour amener ce journal à évoluer…

  • 27 janvier 2014 à 20 h 43 min
    Permalink

    ah,
    s’il suffisait de
    changer de chamelier
    pour guérir le cancer
    qui a condamné la bête.

    inch allah
    prochaine

  • 27 janvier 2014 à 20 h 59 min
    Permalink

    ( me fait beaucoups de soucis pour le precedent commentaire ) mr Ben ,
    rien a voire avec ce qu il ecrit , mais une cellule capitonnee pour bientot ?

    Vous inquietez pas ! je me change en infirmiere tres speciale ! rire , mais alors je me ferai pour vous une mme Olson dans la petite maison dans la prairie . C est votre jeunesse ! ..

  • 27 janvier 2014 à 21 h 38 min
    Permalink

    …le NF mérite-t’il Fragnière..? Ce serait fort dommage pour Canal 9! Je confirme pour Garcia chez Provins…

  • 27 janvier 2014 à 21 h 58 min
    Permalink

    Garcia connaît bien David Genolet le numéro 2 de Provins qui siège au comité de la Foire du Valais et Garcia côtoya longuement Grichting au Prix Sommet UBS

    Sur le papier il est déjà dans le cercle de la promotion des petits copains comme le Valais en raffole mais donnons lui la chance d’innover et de réussir comme son parcours jusqu’ici le démontre.

  • 28 janvier 2014 à 0 h 01 min
    Permalink

    Pour info, mon époux s’appelle bien aussi… Pascal Vuistiner. Avec une formation de cuisinier et de sommelier, ancien patron de bistrot, il travaille actuellement dans la vente de produits du terroir. Et je me réjouirais beaucoup que l’un des autres Pascal Vuistiner, le fils d’Ulysse (qui a été mon instituteur) et journaliste de son état, devienne le prochain rédacteur en chef du Nouvelliste.

    • 29 janvier 2014 à 13 h 37 min
      Permalink

      Le NF a bien trop de problèmes sans ça! 😉

  • 28 janvier 2014 à 4 h 56 min
    Permalink

    Pourquoi quand on est bon policier,les chefs vous arrêtent pour vous mettre dans un bureau?

    Pourquoi quand on est bon vendeur, les chefs vous arrêtent pour vous avoir près de vous?

    Pourquoi quand on est bon maçon, les chefs vous arrêtent pour vous mettre au crayon et au plan?

    Pourquoi quand on est bon à Canal9, les chefs vous arrêtent en coupant le micro?

    Quel mal y a-t-il à oeuvrer dans son domaine d’excellence?

    Quel mal y a-t-il à faire chanter la vie à la place où ça va bien?

    Comment? Le bon cuisinier sera plus heureux en patron de restaurant?

    Le bon prof en directeur d’école?

    Le bon chercheur en remplisseur de formulaires?

    Le bon agent d’assurance en garde-malade de chefs névrosés?

    Le bon constructeur de routes en constructeur de plannings?

    Le bon mécanicien dans la fosse du service auto?

    Le bon appareilleur en concierge?

    C’est vite dit. Quel gâchis, Henri. Quel gaspillage d’humanité, René.

    Alors Fragnière au Nouvelliste? Je sais. Les geeks voudraient que le téléphone passe l’aspirateur. Nous on veut que Fragnière continue de fragniérer dans la télé! Est-ce trop demander?

    Vous verrez que Canal9 sans Fragnière, c’est une bouteille sans tire-bouchon au sommet de la Rosablanche. Parole de Nicodème.

    Il fallait que ce soit dit. Un mardi.

    • 4 février 2014 à 13 h 10 min
      Permalink

      A Canal 9 ou au Nouvelliste, Vincent Fragnière a été et sera excellent. Reste simplement à savoir la liberté de ton que lui offrent l’un et l’autre. Car il a un ton, une liberté, et c’est tant mieux.

  • 28 janvier 2014 à 7 h 21 min
    Permalink

    @ Nicodème au sujet, notamment de Vincent Fragnière

    … et si La Pravada devenait CNN, voire Fox News, grâce au Conseil fédéral et aux frais des C..tribuables ?

    Après tout, le Valais a déjà les antennes US de la NSA à Lèche-les-Mains ?

    Mdr

    P.S. Non ce n’est pas drôle et vous avez parfaitement raison, aussi dans vos analyses initiales. Les Loups blancs n’ont d’ailleurs qu’un sourire dessiné et a contrario des humains, ils ne sont jamais partants, ni doué pour des attaques « ad hominem ».

Commentaires fermés.