6 pensées sur “CONSEIL D’ETAT 2017. FREDERIC FAVRE : « JE LES TROUVAIS MAUVAIS »

  • 7 avril 2017 à 6 h 40 min
    Permalink

    A l’époque je me trouvais mauvais. Dès lors soit tu restes seul dans ton coin soit tu vas chercher des suffrages et appuis auprès des électeurs de la grande famille démocrate chrétienne.

  • 7 avril 2017 à 8 h 06 min
    Permalink

    En définitive, c’est donc à un judoka accessoirement arbitre de hockey sur glace que le canton du Valais doit la mise au rancart de l’unique candidat vraiment qualifié pour prendre place en son Conseil d’Etat Stéphane Rossini ! Lamentable! Cette affaire donne la vraie mesure de la politicaillerie à la valaisanne.

    • 7 avril 2017 à 10 h 41 min
      Permalink

      Lol….il semblerait qu’il n’y a pas qu’à l’UDC que la digestion des résultats soit difficile….

      • 7 avril 2017 à 16 h 48 min
        Permalink

        Avec cinq élus par le PDC, la digestion est dure pour (presque) tout le monde.

  • 7 avril 2017 à 10 h 19 min
    Permalink

    Je le crois capable de tout !

  • 7 avril 2017 à 13 h 01 min
    Permalink

    ET, maison…

    Comparons

    Favre : judoka, arbitre de hockey

    Rossini : directeur de fanfare PDC, joueur de bugle, chasseur…

    Reste à savoir ce qui est vraiment lamentable…

Commentaires fermés.