Justice Archives - Page 2 sur 35 - L'1dex

HÔPITAL DU VALAIS. ERIC BONVIN OU L’ART DE SE DEFAUSSER DANS LES JEUX DE CASINO

Dans le monde de la justice (est-il encore besoin de dire à mes lecteurs que le terme recouvre dans mon langage non point les pratiques formalistes de juristes émérites, mais une certaine équité dans le champ des actes humains), on sait depuis longtemps que l’acte responsable est extraordinairement rare. Je ne vais donc pas blâmer inconsidérément le directeur de l’Hôpital du Valais et me contenter tristement de dire qu’en observateur intéressé des choses de la vie de chez nous, j’attendais un peu plus d’un psychiatre connaisseur de l’âme humaine.

CAROLINE DAYER SE GLISSE AU COEUR DE L’INJURE

Le pouvoir de l’injure, ce guide de prévention des violences et des discriminations, de Caroline Dayer, m’est dédié. Oui, oui, sans rire, les deux derniers mots du livre de l’Hérémensarde, qui a passé « de l’abonnement de ski à l’abonnement de théâtre », mots de remerciements, sont « A Steph ». La préposition et le prénom me sont clairement destinés. Certains diront qu’il s’agit clairement, venant de sa plume, d’un langage inclusif ou épicène. Ouais, d’accord, ce livre est donc destiné à tous les « Steph » oeuvrant au coeur de la planète de l’injure. Ou, qui sait, à Stéphanie ?

PATRICK BURKHALTER. UN NOUVEAU PROCUREUR, PARTISAN IMPARTIAL, TRÈS DRÔLE

Après sa victoire à l’arraché par la grâce d’un lancer-franc réussi par une députée suppléante, dont les coordonnées ont été révélées ce jour à L’1Dex (cliquer ici), Patrick Burkhalter, le Larry Bird des parquets bas-valaisans (Hop Monthey !), a été interviewé par le Nouvelliste. 

AFFAIRE JEAN-MARIE BORNET. LOXLEY EST PRÊT A TEMOIGNER

Loxley, le meilleur ennemi de Jean-Marie Bornet, se dit prêt à apporter son témoignage pour aider le Conseil d’Etat à se sortir de l’ornière dans la laquelle il a engagé le dossier. Et le voilà donc se réjouissant de l’appel fait par L’1Dex à développer toutes les artères de la vérité dans un dossier bien difficile à saisir pour le simple quidam qui s’enlise dans des chemins boueux. Il convient de résumer la position de Loxley avant de lire. Grossièrement énoncé, cet homme qui a côtoyé l’ancien candidat au Conseil d’Etat fait partie du clan de ceux qui pensent que cette mesure de résiliation du contrat de travail eût dû être prise bien avant. Et voilà qu’il apporte sa pierre à l’édifice. Encore faudrait-il que l’autorité judiciaire veuille l’entendre, ce qui, à n’en pas douter, relève de l’impossibilité absolue.