SUSPENSE INSOUTENABLE AU CONSEIL GENERAL DE LA VILLE DE SION

À L’1Dex, on aime les pronostics définitifs, non pas les faits alternatifs de Donald Trump, mais les certitudes anticipées qu’on veut vous vendre comme des possibilités très éventuelles, alors que tout est pesé, empaqueté, plié. Du genre de savoir si Courgette allait devenir la starlette du NF. 

LA VILLE DE SION A-T-ELLE, OUI OU NON, DECIDE DE FINANCER LES FRAIS DE JUSTICE DE CHRISTIAN CONSTANTIN ?

Remarque de L’1Dex : le texte qui suit a été prononcé le 19 décembre 2016 dans la partie des « Divers » lors du Conseil général de la Ville de Sion par le conseiller général de l’AdG et cofondateur de notre site.

VILLE DE SION. CHAMPION DU MONDE : POLICIER NUMERO 76

Une paire de chaussures à réparer. Me voilà chez mon ami Jean-Paul Nigro, à la Rue des Vergers à Sion. Je pose mes pompes. Et je cause un petit moment. Je ressors. Et que vois-je ? Un contractuel policier, le numéro 76, me gratifiant d’une amende justifiée de 40 francs. Je dois ici avouer que ma voiture, un samedi matin, était parquée sur une place livraison. Je le reconnais, je n’aurais pas dû. Quatre billets de dix francs pour cette incartade, c’était justifié. Rien à redire, le mec était incorruptible. Je n’ai pas pu le convaincre de renoncer à percevoir l’amende.

Les adieux de Marcel Maurer. Il va quitter la présidence de la ville de Sion

Pour qui pouvait en douter, Marcel Maurer n’est pas Sepp Blatter. Le Viégeois a raté complètement sa sortie, le président de la ville de Sion a réussi magistralement la sienne : Marcel Maurer a annoncé dans la partie des divers lors du plenum du Conseil général de Sion qu’il ne se représentera pas pour un troisième mandat présidentiel à la municipalité en 2016. Très ému, l’enfant de Platta a été, de la gauche à la droite, des sincères aux autres, très applaudi, longtemps applaudi. L’assemblée des élus sédunois a immédiatement saisi que Marcel Maurer n’était pas de ceux qui s’accrocheraient, appartenait à la race de ceux qui savaient quitter une fonction avec une dignité et une sensibilité que nous voudrions tant voir adopter par d’autres qui sont incapables de comprendre que la rotation dans les mandats est une source de vie pour la démocratie.

Il faut construire un aéroport à Tourbillon

Lors de l’adoption du dernier budget 2015 de la ville de Sion, le Conseil général, à la suite d’un amendement proposé par le PDC, a décidé de refuser un poste d’investissement de 500’000 francs liés à des frais d’entretien prétendument indispensables à effectuer en faveur de l’aéroport. Le Groupe PDC a obtenu sur ce coup (il s’agit ici bien d’un coup et non d’une réflexion vers le long terme) la majorité grâce à l’apport des voix des Verts et de l’AdG, deux formations politiques ayant des vues bien éloignées de celles de la droite libérale et conservatrice quant au futur de l’aviation à Sion. Sans vouloir analyser dans le détail les circonstances politiques qui ont conduit à cet amendement (inepte ou salutaire, à vous de choisir), il faut tout de même accepter l’idée que le législatif sédunois avait clairement dit non à l’exécutif.

Sedunum. Un spectacle inédit et audacieux de son et de lumières

La Ville de Sion invite le grand public à découvrir le spectacle son et lumières, inédit, intitulé Sedunum du 16 juillet au 13 septembre à la Rue des Châteaux ainsi que sur le Prélet de Valère. Deux artistes professionnels valaisans, à savoir le musicien Alexandre Locher et le programmateur lumières Rodrigue Pellaud, sont au cœur de ce projet incontournable de l’été sédunois.