FINHAUT. LE TRAIN DES FRONTALIERS : UN ALLER SIMPLE RETOUR (9)

La société anonyme du Parc d’attractions du Châtelard VS SA a pour but l’exploitation des attractions touristiques que sont notamment le Funiculaire, le Petit Train Panoramique et le Minifunic situés dans la région Le Châtelard VS – Lac d’Emosson; la société peut procéder à la construction et à l’exploitation de toutes autres installations et déployer toutes activités convergentes; elle peut prendre des participations, fonder ou financer des entreprises en rapport avec son but.

Dans le but d’atteindre ses objectifs, cette corporation a donc dû engager au fil de son existence du personnel, notamment des frontaliers dont les « qualités financières » étaient recherchées à juste titre par les organes de l’entreprise.

Mais la SA est plongée aujourd’hui dans de récurrentes difficultés financières qui exigent des mesures de restructuration draconiennes. Et, dans ce cadre, nous voici informés, à L’1Dex par une décision voulant tendre à une diminution significative des dépenses. Les organes ont écrit aux salariés. Et …. « tous les frontaliers de Verticalp ont été virés et vont être remplacés par du personnel « télémarécottés. » On invoque des « économies à faire ». Cette information paraît surprenante dans la mesure où, ici dans la plaine, nous ignorions que les frontaliers étaient plus « chers » que les travailleurs autochtones.

Et le conseil de la commune, à moins que ce ne soit le conseil de la SA, on ne sait plus trop bien, souhaitant certainement faire preuve de transparence (c’est un gag !), a écrit à Maurice Chevrier pour annoncer au responsable cantonal des affaires communales le résultat de l’assemblée primaire de jeudi dernier. Pas sûr que l’Evolénard n’ait pas eu connaissance de la chose auparavant !

Les « insiders » du dossier ne se font pourtant guère de souci : la Fiduciaire Fidag est aux commandes de l’opération, avec l’oeil gauche dans le rétroviseur communal, l’oeil droit dans celui de la SA et l’oeil du cyclope axé sur un avenir flamboyant.

Tout va donc très bien, Madame la Marquise !

 

 

Une pensée sur “FINHAUT. LE TRAIN DES FRONTALIERS : UN ALLER SIMPLE RETOUR (9)

  • 4 avril 2017 à 12 h 45 min
    Permalink

    Et moi qui appreciait lire les articles de l’1dex.ch… Me voila profondément déçu de la rédaction…
    Comment osez-vous vous qualifier de journalistes independants quand vous vous basez sur des rumeurs alimentées par des frustrés et jaloux autour d’un verre au café du coin?!
    Attaquer des personnes qui s’engagent pour sauver un patrimoine et des places de travail dans une vallée montagnarde. Les frontaliers n’ont pas été virés comme vous le dites mais ils n’ont pas été réengagés. Ce n’est pas pareil!
    De plus il est vrai que vu la situation actuelles des bilatérales entre l’UE et la CH, les frontaliers devant cotiser en France coûtent plus cher aux entreprises.
    Alors SVP verifiez vos dires avant d’attaquer les personnes en charges.
    En tout cas bravo à l’equipe qui fait de son mieux pour la belle vallée du Trient!

Commentaires fermés.