SION JO 2026. LE LAPSUS DE PERSONNE (199) - L'1dex

SION JO 2026. LE LAPSUS DE PERSONNE (199)

Le Conseil d’Etat communique, communique, communique.

Et puis, il communique encore, et encore, et encore.

Convaincu que la communication lui permettra de gagner le droit de prendre la route du désastre, le Conseil d’Etat ne cesse de communiquer.

Le Conseil d’Etat, après l’envoi d’une brochure concoctée par ses soins, hors la présence des opposants, a organisé une conférence de presse le 7 mai. On y apprenait, entre les lignes, que l’Etat du Valais et la Commune de Sion pourraient participer au raout menant à la constitution d’une association ou d’une société anonyme, qui organiserait les Jeux Olympiques.

Et puis, constatant qu’il pourrait y avoir des points encore à clarifier, le Conseil d’Etat a organisé une autre conférence de presse. Il communique en disant toujours la même chose. Mais on ne sait toujours pas si l’Etat du Valais participera effectivement à une société anonyme dans le but de ne pas perdre des billes tout en garantissant on ne sait trop quoi. En bref, le Conseil d’Etat communique dans une sorte de chaos cohérent. Enfin, on écrit cohérent et on est déjà convaincu d’avoir dit une ânerie. Mais pourquoi se priver de dire des âneries quand nos braves guides ne s’en privent pas.

Donc, le Conseil d’Etat a communiqué. Lisons : 2018 05 16 – Com – CP Votation JO.

Je ne sais pas vous, mais moi j’ai lu de travers, c’est-à-dire avec un oeil rivé sur mon livre ou sur mon écran.

Mais …

Mais subitement, un petit lapsus m’a séduit à la fin du document. Le mot « personne » au singulier introduit trois individus bien distincts, Frédéric Favre, l’apprenti-stagiaire en passe d’obtenir son CFC, Christophe Darbellay, l’homme qui aura peut-être préféré Infrarouge à la finale OM-Atletico, et Roberto Schmidt, l’ami de Jean-Michel Cina. Une bonne orthographe eût exigé un pluriel, soit personnes, pour signifier les trois êtres unis dans une seule certitude de pouvoir convaincre leurs ouailles de les suivre dans leur rêve et de devenir ainsi de sages petits moutons.

Ce lapsus, ce tout petit lapsus, peut-être commis par le chef de la communication, André Mudry, dit simplement que ces trois personnes, ces trois conseillers d’Etat, ces trois guides, ne forment, comme la sainte trinité, qu’une seule et même personne, un être unique qui communique, communique et communique.

On ne saurait toutefois  avec certitude vous indiquer qui est le père, qui est le fils et qui est le saint-esprit.

Bonjour à tous les curés qui pourraient lever les derniers doutes.

 

 

Référence :

Dans le christianisme, la Trinité (ou Sainte Trinité) est le Dieu unique en trois personnes : le Père, le Fils et le Saint-Esprit, égaux, participant d’une même essence divine et pourtant fondamentalement distincts.

 

Stéphane Riand

Licencié en sciences commerciales et industrielles, avocat, notaire, rédacteur en chef de L'1Dex (1dex.ch).

Une pensée sur “SION JO 2026. LE LAPSUS DE PERSONNE (199)

  • 17 mai 2018 à 14 h 41 min
    Permalink

    moi je donne une idée, si les jeux se passent finalement, l’état baissera les impôts, avec tout ce pognon ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *