SION JO 2026. LETTRE D'UN JEUNE VALAISAN A UN AUTRE JEUNE VALAISAN (194) - L'1dex

SION JO 2026. LETTRE D’UN JEUNE VALAISAN A UN AUTRE JEUNE VALAISAN (194)

(PAR FRANCOIS QUENNOZ)

 

Cher Victor,

 

Oui, je suis jeune et j’ai peur des montants investis dans ce projet et des dettes qui s’abattront sur les ménages valaisans. Autant d’argent levé par le canton dans le dossier des JO sera de l’argent qui ne sera pas disponible ailleurs. J’espère qu’en cas de OUI Damien, Michael, Baptiste, Mathilda et toi ne seront pas péjorés dans vos études universitaires face à la nécessité d’obtenir une bourse, car les montants dépensés sur les JO devront bien être compensés ailleurs.

 

Avons-nous envie de signer un contrat avec un comité dont les fraudes et les magouilles salissent le monde du sport depuis des années ? Un comité adepte de l’ingérence politique ? Un comité peu scrupuleux dont le lien de sang est un critère de nomination ? Oui Victor, Antonio Samaranch dont les mots « the winner is …Torino » raisonnent encore comme un traumatisme sur la place de la Planta a été remplacé par son fils, le dénommé Juan Antonio Samaranch Junior. Moi, je n’ai pas envie de confier l’avenir de mon Canton dans les mains de ces gens-là. Mes copains Yoann, Yves et Nicolas, bien que souvent en désaccord avec moi, craignent ce même scénario, pourtant ils aiment le sport et en pratiquent régulièrement.

 

Je te rejoins que notre monde n’est plus le même que celui de nos parents. La patience et la raison issues de l’héritage de la paysannerie ont fait place à l’éphémère, une génération snapchat, qui pourrait être incarnée de la plus belle manière par ces JO. Prenons par exemple ces 25 millions qui seront nécessaire à l’agrandissement provisoire d’une tribune du stade de Tourbillon uniquement pour deux soirées. Le jour où mon fils aura 18 ans et qu’il pourra voter, je n’espère pas l’inonder, pour seul héritage, de souvenirs et de mémoires dont il n’aura encore pas fini de payer le prix.

 

Cela me fait doucement sourire que suite à un sondage montrant qu’à ce jour la jeunesse n’est pas favorable à Sion 2026, on décide subitement de s’intéresser à elle. Je n’ai certes pas la prétention de représenter la jeunesse, mais simplement une opinion bafouée face à une propagande démesurée bien révélatrice des JO « à taille humaine » que l’on veut nous faire gober.

 

Une pensée sur “SION JO 2026. LETTRE D’UN JEUNE VALAISAN A UN AUTRE JEUNE VALAISAN (194)

  • 16 mai 2018 à 15 h 11 min
    Permalink

    CIO RIME AVEC ESCROCS, DONC, POUR ÉVITER QUE LE FAMEUX ESCROC DE CIO NE NOUS FASSE PAYER DURANT DES GÉNÉRATIONS CES CONNERIES DE JEUX ( PENSEZ QUE VOUS ALLEZ PAYER POUR LES JEUX, MAIS AUSSI VOS ENFANTS ET VOS PETITS ENFANTS, SI CE N’EST PAS ENCORE VOS ARRIÈRES PETITS ENFANTS QUI VONT DEVOIR PAYER POUR LES JEUX, QUE QUELQUES PARVENUS VEULENT À TOUT PRIX, TROUVEZ-VOUS CELA NORMAL ???
    MOI, NON !!! DONC, AU VU DES MANIÈRES ABSOLUMENT INQUALIFIABLES DU CIO, JE VOTERAI NON ( ET JE NE SERAI PAS LE SEUL !!!) AUX JEUX OLYMPIQUES EN VALAIS EN 2026 !
    BONNE JOURNÉE À TOUT LES VALAISANS ET JE PRIE POUR QUE VOUS NE VOUS FASSIEZ PAS ARNAQUER !
    MEILLEURES SALUTATIONS.
    Maurice Althaus. ✌️✌️

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *