Populisme : mode d’emploi

200px-Oskar_Freysinger_IMG_2614Suite à la décision prise par la direction du collège des Creusets d'annuler un atelier sur l'homophobie, Oskar Freysinger est intervenu hier soir à l'émission Forum de la RTS (débat sur ce lien entre 02'50'' et 17'50''). Et les propos du chef de l'instruction publique comportent toutes les caractéristiques du populisme. Petit décryptage.

Vers une explosion de la grenouille Oskar ?

"Si le peuple vote non le 28 février et que des personnes se font violer ou tuer par des criminels étrangers, l’UDC sera là pour en rendre le gouvernement responsable et peut-être même conseiller les familles à prendre des avocats pour porter plainte à son encontre. » Cette déclaration de guerre émane d’Oskar Freysinger, chef du Département cantonal de la formation et de la sécurité qui s’exprimait lors d’une conférence de presse portant sur l’initiative de mise en œuvre, dite sur les étrangers criminels, de son parti. Belle envolée dont le tribun de Savièse est coutumier, mais qui sonne pour le moins faux lorsque l’on devrait s’attendre à un minimum de réserve de la part d’un conseiller d’Etat. Avec en prime la lettre adressée au prés [...]

Captain Oskar et les siens !

IMG_0307« La saturation, il y a un moment où cela vient dans ce repas qu’on appelle la vie : il ne faut qu’une goutte alors, pour faire déborder la coupe du dégoût. » J’ai emprunté cette citation à Charles Augustin Saint-Beuve, écrivain et critique littéraire français du XIXe siècle, car elle correspond tout à fait à mon état d’âme actuel. Gageons que nombreux sont les citoyens de mon canton qui ressentent, actuellement, ce sentiment d’écœurement à une semaine de la fin de la campagne d’élections fédérales. Il faut dire que l’UDC Valais, dont je préfère ne pas écrire en toute lettre un nom de parti qui n’a plus aucun sens, n’a guère épargné ses e [...]

Réflexions sur le rôle d’élu et ses implications

Tout auréolé de son écrasante victoire à l’élection au conseil d’Etat l’an passé, Oskar Freysinger a commencé son premier mandat de l’autre côté de la force de manière spectaculaire. Retour sur les quelques frasques et rebondissements qui remettent en question le rôle d’élu démocratique qui devait lui aller si bien.

Faux dans le titre…

Dans le Nouvelliste de vendredi (17.05.13) un fait surprend : l’entête, le titre en gras,  annonce : « Le Valais muscle sa politique sur le voile et le plan gitan » et de citer au dessous, la position « cocasse » de M. Freysinger… Or, et vous l’avez peut-être constaté comme moi, aux pages dites, il n’y a pas d’article phare (du genre qui prend deux pages, avec des encarts et les portraits des protagonistes) mais seulement, deux colonnes qui livrent cette maigre information : un accord sur la mise en place d’un plan gitan (qui, de la police, du canton, de la commune, de la justice, devra faire quoi?) et l’interdiction du port de la cagoule, du voile intégral ou du masque dans certaines circonstances… Et, entre les deux colonnes, je vous le donne en mille, une petite photo de Freysinger…

Le mauvais choix !

A la suite de mon article « Halte au copinage » paru dans l’1Dex, j’ai reçu un témoignage révélateur du profond malaise qui habite le PLR (parti libéral radical). Il émane d’un radical, de tendance libérale. (Aujourd’hui, évidemment un radical/libéral). Actif au sein de son parti, où il a œuvré dans divers comités importants, soucieux de l’avenir de ce dernier, cet homme est en plus un cadre bien en vue dans le secteur économique.