LONZAGATE. DU MERCURE A VERBIER, DE ZORRO À FANTI (2)

Sébastien Fanti nous dit des choses qui ne sont pas rien.   Il nous dit que "l'affaire du mercure est pire que l'affaire BCV-Dorsaz".  Oui, oui, il l'a dit.   Il dit que le gouvernement veut absolument le faire taire et le censurer, lui l'homme qui incarne la transparence, en Suisse et partout dans le monde.   Il nous dit enfin, et ce n'est pas rien, "je suis prêt à mettre ma tête sur le billot". (suite…) [...]