Le devoir d’inventaire de Daniel Savioz et de Joël Cerutti.

IMG_0379"Il faut par ailleurs remarquer, même avec beaucoup d'indulgence, que Monsieur le Conseiller d'Etat Maurice Tornay a fait preuve d'une grande persistance dans la faute. Il avait à moultes fois la possibilité d'infléchir sa trajectoire mais n'a pas su ou voulu saisir les opportunités."   "Le Département de Monsieur le Conseiller d'Etat Maurice Tornay, l'autorité de surveillance des professions médicales, tout le monde a fermé les yeux."

Congédiement des deux anesthésistes du RSV à Sion : réaction du Collège des médecins cadres

Le courrier ci-joint vient d’être transmis aux médias intéressés suite aux déclarations (pour le moins contradictoires) faites au sujet du tout récent congédiement des deux anesthésistes à Sion (RSV), tant par Florence Renggli, à certains médias, que par le Dr Pierre-François Cuénoud, à Canal 9.

Rendons à César ce qui est à César

Une pointure à la pésidence du Conseil d’administration de l’Hôpital du Valais, un médecin, le Dr Eric Bonvin, actuel médecin-directeur des Institutions Psychiatriques du Valais romand (IPVR), à la tête de la direction générale, une volonté exprimée de mettre l’humain au centre en créant une espace d’écoute au service des patients et de leurs proches à Sion et à Viège, que de changements, que de perspectives en si peu de temps!

Satisfaction du Comité référendaire sur le LEIS

Le Comité référendaire contre la loi sur les établissements et institutions sanitaires (LEIS) salue les importantes décisions prises mercredi par le Conseil d’État valaisan concernant tant la nouvelle composition du Conseil d’administration du RSV que la présidence de la future commission extraparlementaire qui devra réviser cette loi rejetée le 23 octobre dernier. Il sait gré à l’exécutif cantonal d’avoir nommé, sous la présidence de l’ancien secrétaire d’État à l’éducation et à la recherche, Charles Kleiber, deux référendaires dans le nouveau Conseil du RSV: la doctoresse Monique Lehky Hagen, de Brigue-Glis, sa présidente, et le docteur Nicolas de Kalbermatten, de Sion, autre membre de son Comité. Il se réjouit également de pouvoir, sous la conduite du conseiller national Stéphane Rossini, collaborer activement aux travaux de la commission extraparlementaire pour la LEIS, au sein de laquelle il sera équitablement représenté.

Pirouettes et cacahuètes

Maurice Tornay n’est ni « outrecuidant », ni « plein de candeur ». Il est « inconvainquant ». Mieux dit, il est convainquant pour ses pairs déjà convaincus. Plus convaincant, pour eux, il n’aurait pas pu. Et, naturellement, il n’a pas pu convaincre car, à défaut de démission, il n’était au Grand Conseil qu’à mission impossible. Impossible en effet de convaincre quiconque veut réfléchir à la chose. Examinons ses arguments et ses non-dits.