LE NOUVEAU CONSEIL D’ETAT AURA-T-IL LE COURAGE DE DENONCER PENALEMENT LA COMMUNE DE BAGNES ?

Le rapport du Professeur Kurt Nuspliger, assurément un honnête homme qu ne craint pas de déplaire lorsque l'éthique l'impose, contient des perles, des pépites et des émeraudes. Le diamant le plus gros, le plus incroyable, le plus brut de chez brut, est caché à la page 48. Si les habitants et les fans de Verbier m'ont trouvé trop sévère dans mon feuilleton, ils vont ici crier au complot sauvage orchestré par le Professeur Nuspliger. Lisez donc ceci :

VERBIER. LE PROCUREUR GENERAL OSERA-T-IL NE RIEN FAIRE ?

Le rapport Nuspliger [cf. illustration], grossièrement énoncé, est une confirmation magistrale des articles de L'1Dex, des thèses de Gabriel Luisier, de celles, certainement de l'architecte-expert Léonard Bender et de la plupart des observateurs impartiaux du Verbiergate. On aura compris que l'expertise du Professeur Nuspliger n'aura pas été appréciée par Eloi Rossier, le président de la commune de Bagnes, ni par ses "amis" de l'économie locale. S'il n'y avait qu'un paragraphe à lire de ce rapport pas mince, ce serait peut-être celui-ci, figurant sous le chapitre 7 traitant de l'évaluation gé [...]

VERBIER. VERONIQUE ECOPAIT (218)

georges-rouault-sainte-veroniqueVéronique Coppey a décidé d'écrire au Nouvelliste qui n'a pas hésité - oh surprise ! - de publier ce jour sa libre opinion de défense ferme de la position des dominants en l'affaire du Verbiergate. Je ne vais pas ici démonter une argumentation inexistante, ne pouvant que recommander au lecteur scrupuleux de relire les 200 épisodes du Verbiergate que dame Véronique tente d'écoper; mais je vais toutefois considérer ce discours comme représentant celui des gens honnêtes et peu pensants qui fréquentent innocemment les bars et les cantines.   Référence :

VERBIER. LA PREUVE ABSOLUE QUE LE PRESIDENT ÉLOI ROSSIER EST MOUILLÉ JUSQU’AU COU(189)

IMG_6557Sous le soleil de la Catalogne et un ciel bleu de chez bleu, avec des drapeaux pour l'indépendance de la Catalogne sous les yeux, en préparation finale de L'1Dex Mag du 1er décembre 2016 (vous pouvez le commander à mon adresse email : stephane.riand@riand.ch, il vous en coûtera 13 centimes la page, publicités non comprises ! [Verbier n'y sera pas oublié, mais sous la couleur de la raison), je reçois d'un parlementaire valaisan, visiblement pas en vacances, la preuve absolue que le président de Bagnes est mouillé jusqu'au coup dans l'affaire du Verbiergate. [...]