ET ON TUERA TOUS LES AFFREUX

Boris Vian Et on tuera tous les affreux Se réveiller tout nu dans une chambre de clinique, où l’on veut vous forcer à faire l’amour avec une très belle fille… L’aventure n’est pas banale. Surtout quand on s’appelle Rocky, que l’on est la coqueluche des demoiselles et qu’on voudrait se garder vierge jusqu’à vingt ans. Un homme assassiné dans une cabine téléphonique, des photos d’opérations chirurgicales abominables, des courses poursuites, des coups de poing, et, au désespoir de Rocky, des filles partout : tel est le cocktail mis au point par Boris Vian (alias Vernon Sullivan) dans ce polar mené à un train d’enfer, tour à tour angoissant et hilarant. A la clef, la clinique où le diabolique Dr Schutz sélectionne des reproducteurs humains et bricole des embryons, prototypes quelquefois ratés d’une race «supérieure». Cinquante ans après la première publication, on est conduit à penser que l’anticipation n’était pas si fantaisiste…

EMMANUEL MACRON UN HOMME PARFAIT

Depuis qu’il est enfant, Emmanuel Macron – ce candidat aux allures de Petit Prince virtuel – a toujours été désigné et reconnu comme le meilleur. Il a trouvé dans le regard des autres, et plus spécifiquement de ses aînés, l’admiration, l’encouragement, la bienveillance. Il y a eu, longtemps, le regard de sa grand-mère, fondateur et essentiel, avec laquelle il a entretenu des liens exclusifs, presque passionnels, qui ont même influé sur sa relation avec François Hollande. Il y a eu le regard de ses professeurs, puis de tous ses « parrains », qui, tout au long de sa carrière, l’ont toujours épaulé et qu’il a souvent subjugués par son intelligence et son empathie. Il y a bien sûr le regard de Brigitte, son épouse, avec qui il forme un couple dont la singularité ne tient pas à leur différence d’âge mais au fait qu’elle est l’unique femme qu’il aime depuis qu’il a seize ans. Et il y a maintenant le regard des Français, qu’il entend séduire avec la même détermination, en bousculant les convenances et en leur déclarant qu’il les aime…

LE POUVOIR DE L’INJURE

À partir d’exemples concrets, Caroline Dayer propose des pistes concrètes. Son objectif assumé est de mettre en évidence les mécanismes par lesquels les discriminations coupent les horizons des personnes, qu’il s’agisse d’horizons biographiques, scolaires, professionnels, familiaux… Sur la base d’extraits d’entretiens, l’auteure offre un éclairage neuf et engagé sur ces questions centrales. Violences, (cyber)harcèlement… Quel impact ont sur nous les discriminations ? Comment y faire face dans nos vies quotidiennes ? Spécialiste des questions de genre et de discrimination, Caroline Dayer pointe du doigt la façon dont les discriminations subies pèsent sur les parcours de vie – et, donc, sur l’ensemble de la société.