La phrase qui vaut des milliards d’hydro-dollars

(PAR ARNAUD ZUFFEREY)   Le 31 mai 2016 j’écrivais à L’1Dex un article intitulé “peut-on sauver les barrages en une phrase ?” [1]. La proposition était la suivante :   "Il suffirait d’écrire quelque part dans la loi sur l’approvisionnement en électricité : Les distributeurs d’énergie ont l’obligation de fournir au moins 2/3 d’énergie renouvelable indigène à leurs clients." (suite…) [...]

LA RUEE VERS LE STOCKAGE

(PAR ARNAUD ZUFFEREY)   Avec la forte croissance des nouvelles énergies renouvelables (solaire et éolien en tête), le paradigme de la production électrique est en train de changer [1]. Jusqu’à présent on produisait un ruban continu d'électricité (avec du nucléaire ou des centrales thermiques fossiles) et on couvrait les pointes avec des centrales flexibles (p.ex. barrages). Ce modèle est en train de disparaître. Les énergies renouvelables, dont la production est variable, ont la priorité sur le réseau et lorsqu’il n’y en a pas assez pour couvrir la demande, il faut compenser avec des productions flexibles. Certains pensent que cela va renf [...]