SIERRE. GRANZIERO EST WALTER, DONC VALAISAN ET TERRIEN

A L’1Dex, on n’est pas riche. On ne peut donc pas investir dans des sondages scientifiques qui diraient si les articles sont réellement lus. Alors on utilise des trucs artisanaux, totalement idiots diront les mathématiciens qui enrichissent les entreprises soucieuses de développer les connaissances des gens dans le champ statistique. 

SAVIESE. DE LA PREHISTOIRE A LA SCIENCE-FICTION

Le président Michel Dubuis a indiqué avant les élections présidentielles qu’il quitterait le conseil communal en cas de défaite. Après de nombreuses années à l’exécutif, Michel Dubuis obtiendra l’autorisation du Conseil d’État, qui n’a jamais rechigné à récompenser les défaits. Mais qui donc alors le remplacera ?

SAVIESE. HALLELUJAH, LE VATICAN NOUS BENIT (1)

Ce qui se trame à Savièse, outre les petits arrangements entre copains, et, au fait, Ronchon pourquoi vivre sans faire un peu plaisir à ses potes ?, c’est la défense du Saint-Siège. Faut pas croire qu’à Savièse, il n’y ait que des révolutionnaires et des anti-cléricaux. S’il y a des socialos et des radicaux historiques, il y a aussi de ceux qui aiment l’hostie et le bon vin. Et quand on apprécie à ce point le sang du Christ, on ne craint plus de dire qu’on appartient à la Congrégation du Saint-Esprit qui défend l’idée du Cinq Sièges. C’est quoi ce truc de ouf ?

SAVIESE. HYGIN ET COUCHEPIN S’INVITENT DANS LA CAMPAGNE DE L’EXCES D’ORDRE ET DE DESORDRE (17)

Les citoyens valaisans le savent : le ministère public et le NF se sont invités dans la campagne électorale. Le procureur en lançant une perquisition improbable à Saint-Germain, le NF en faisant semblant de faire de l’information et en répercutant dans tous les foyers saviésans cet étron.

GRIMISUAT. ET SI TOUT CA N’ETAIT PAS, RONCHON, QU’UNE HISTOIRE DE NICHONS (110)

C’est marrant, quand c’est L’1Dex qui l’annonce, le Blèque des Bois d’insurge : « manipulation, manipulation, tout est faux ». Et soudain le discours change quand le NF confirme : « La secrétaire communale Sabine Roux Dalloshi affirme « que plusieurs personnes ont signalé le problème à la commune depuis vendredi. Après consultation du service des affaires intérieures de l’Etat, toutes les parties ont été contactées et une solution a été trouvée ». Selon Raphaël Vuigner, une centaine de personnes sont concernées. Chiffre confirmé par la secrétaire communale. « Oui, c’est vrai, mais c’est pas grave, on va réparer ». Et le matériel de vote sera à nouveau adressé aux citoyens pour tenter de rectifier ce qui n’est pas un complot, dixit Gégé de la Bléquie, que l’on croit sur parole.