AFFAIRE JEAN-MARIE BORNET. RECUS’A TORT OU A RAISON

L'intérêt de l'Affaire Jean-Marie Bornet est aujourd'hui bien éloigné de la question de savoir si les motifs du licenciement tiennent la route ou de deviner s'il y aura un jour une réintégration de ce fonctionnaire à l'État du Valais. Le suspense porte sur d'autres éléments éminemment plus importants sur le plan institutionnel. 

Jean-Marie Bornet a choisi une voie procédurale dangereuse que peu d'artistes du droit ont r [...]

CECI N’EST PAS DU THEÂTRE

Mon étonnement, que dis-je, ma sidération, exprimée il y a peu sur les votes favorables de la gauche unanime à la reconduction automatique du mandat du procureur général, le colonel de la Rue des Vergers, a apitoyé Alexis Villard (nom connu de la rédaction), qui a tenu personnellement à me fournir la réponse à mon incompréhension.   Et Alexis Villard de me dire : (suite…) [...]

AFFAIRE IGNACE REY. L’IMPOSTURE CARNIVORE AU TRIBUNAL CANTONAL

L'affaire est publique depuis bien longtemps. De celle-ci, un commentateur de longue date de L'1Dex, Monsieur Jean-Claude Praz, s'était ainsi exprimé le 3 juillet 2012 dans les colonnes de notre site : "L'épisode de la note de restaurant est ahurissant". Et, disait-il ailleurs en substance, "j'attends la suite". De quoi s'agit-il ? Il faut ici se reporter à ce que j'ai appelé "L'imposture carnivore". Voici la chose :

QUIZUP !

JUSTICE VALAISANNE. QUI POUR REPONDRE A CETTE QUESTION : POURQUOI LES VERTS, LES CHRETIENS-SOCIAUX ET LE PARTI SOCIALISTE ONT-ILS SOUTENU LE PROCUREUR GENERAL ?

  Je sèche. Aidez-moi. Je peine à comprendre. Je ne parviens pas même à imaginer un semblant de réponse. Je suis ébahi. Et pas d'admiration. Je suis contrit. Et pas qu'un peu. Je suis déconfit. Et pas comme les fruits. Je suis groggy et je souris. Ainsi donc le procur [...]

CHRISTOPHE DARBELLAY NE VEUT PAS IGNORER LA SOUFFRANCE AU TRAVAIL

Rien, absolument rien, n'imposait à Christophe Darbellay de s'exprimer devant le Grand Conseil à l'aube de son mandat. Il eût pu ne rien dire, il eût pu expliquer son silence par la nécessité de prendre une pleine connaissance de son département, il eût pu d'une chiquenaude de vocabulaire sauter sur l'occasion pour remercier tous les fonctionnaires de l'avoir aimablement accueilli. Il eût pu, mais il n'a pas pu. Il a posé un autre acte. Christophe Darbellay a pris ses responsabilités, a brièvement décrit les constatations qu'il avait personnellement faites en accédant au département de l'éducation. Et [...]

CRITIQUE DE LA CRITIQUE INCONSISTANTE DU PREPOSE CANTONAL A LA PROTECTION DES DONNEES ET LA TRANSPARENCE

Sous la plume de JYG, dans le NF du 13 mai 2017, on lit, en sourdine je vous le concède, la critique de l'activité déployée par le préposé cantonal à la protection des données et la transparence, Me Sébastien Fanti : "Les députés ont une approche contrastée de l’activité du préposé cantonal à la protection des donnés Me Sébastien Fanti. L’AdG, par Patricia Constantin, a critiqué l’omniprésence médiatique du préposé en espérant que cela ne péjore pas la qualité de son activité. Chantal Voeffray Barras (PDC) souligne le fait que le travail du préposé vaut 400 000 francs, alors que le budget ne prévoit que le quart de cette somme. Son groupe, le PDC du Centre, se de [...]

LE VALAIS DES DOMINANTS TRINQUE A LA SANTE DE DOMINIQUE GIROUD

L'intelligentsia valaisanne a donc fêté le nouveau grand baillif à Naters. Le NF s'est naturellement invité à l'agape et nous conte ainsi les festivités :   "Petite faute de goût, les invités sont obligés de trinquer dans des verres estampillés "Giroud vins". Un reliquat de vaisselle apporté par le traiteur du jour qui n'a pas forcément décelé le malaise... des invités.   C'est la fête à Naters. La ville fête l'accession au perchoir du Grand Conseil de l'enfant du pays, le jaune Diego Wellig. Petite faute de goût de la journée: le vin servi aux tables des invités a atterri dans des verres estampillés "Giroud Vins". U [...]

BBC MONTHEY. DU JUSTE ET DE L’INJUSTE

"Il apparaît que les dirigeants du BBC Monthey ne sont pas capables de se comporter comme une association est en droit de l'attendre de ses membres, notamment en respectant les buts sociaux, et qu’ils ne sont pas en mesure d’avoir un regard critique sur leurs actes. Swiss Basketball relève également que la sanction principale appropriée pour un dirigeant de club n’est pas la suspension pour un nombre de matchs déterminés, sanction réservée aux joueurs et entraîneurs, mais bien la suspension de toute fonction pour une durée déterminée et indéterminée. Compte tenu de ce qui précède, Swiss Basketball a demandé [...]

LE VALAIS EST-IL UN ETAT POLICIER CLANIQUE ?

1

LES FAITS

  Les faits ont été rappelés aujourd'hui dans Le Nouvelliste : NFJ4_Jeudi_11_mai - Le Nouvelliste - Valais central - pag 15
"Le 31 décembre 2016, des résidents genevois passant leurs vacances aux Haudères, se rendaient à une soirée du réveillon. Au moment de traverser la route principale à quelques mètres d’un passage piéton, un groupe de cinq jeunes, âgés de 8 à 13 ans, a vu débouler [...]

LE VALAIS DES CLANS A LA MANETTE DE L’INTRANSPARENCE

Ce monde de l'à peu près, de la rumeur et de la fake news m'impose une remarque préalable : je ne suis pas un fan ni de l'UDC, ni de Jérôme Desmeules, ni de Grégory Logean. Le lecteur de L'1Dex sait aussi que je n'ai pas fait campagne pour Oskar Freysinger et que je n'ai pas eu que des mots doux pour l'extrême droite de notre canton. Mais il y a un moment où il faut savoir s'élever avec l'UDC contre le Valais des clans, même si celui-ci distribue des biberons vers les forces des gauches qu'il veut peut-être amadouer. De quoi s'agit-il ? Je demande que l'on lise attentivement le communiqué du 10 mai de l'UDC, signé conjointement par Grégory Logean, [...]

JEAN-MARIE BORNET, LE PRIVILEGIE DE LA JUSTICE DE CHEZ NOUS

Tout un chacun l'aura compris : l'institution judiciaire pénale n'a pas pu condamner Jean-Marie Bornet pour abus d'autorité, ni pour instigation à faux témoignage, alors elle a déniché l'infraction de délit contre la loi sur les armes. Deux aspects majeurs, que vous ne lirez pas dans les autres médias, doivent être retenus de cette affaire (cf. 1 et 2), et peut-être un conseil que vous pourriez suivre (cf. 3). (suite…) [...]

ELU A L’UNANIMITE IL Y A QUATRE ANS, LE PROCUREUR GENERAL EST AUJOURD’HUI « BLANCHI » PAR LE LEGISLATIF

Il y a quatre ans, le procureur général, Nicolas Dubuis, était élu à l'unanimité par le Grand Conseil, 107 députés donnant leur voix à ce magistrat pour qu'il prenne en charge, en colonel averti et si diligent, l'institution du ministère public cantonal, sans même que le public connaisse la politique pénale de l'heureux élu. Dans l'intervalle, il y a eu Dick Marty, Dominique Giroud, Christian Constantin, Géraldine Marchand Balet, Eloi Rossier, Claude Rouiller, Patrice Martinet, Nicolas Voide (oui, oui, le dénonciateur du "Fantigate", le Verbiergate, le Tornaygate, le Mercuregate, le Cleusixgate, et ... L'1Dex. Dans un Etat de droit, on eût fait le nécessaire pour élire un aut [...]