Justice valaisanne: la double mort de Nicole Dubuis (dossier 16562)

(PAR PJ INVESTIGATIONS [JOËL CERUTTI])  

DOUBLE DEUIL   Nicole Dubuis sera enterrée deux fois. Une première en avril 2013 après une opération délicate. Une seconde ce printemps 2017 où le Ministère public valaisan veut classer le dossier. Jamais entendue par la justice valaisanne, la famille de Nicole Dubuis dénonce une instruction à décharge et jamais à charge contre le professeur Vincent Bettschart, le chirurgien aux matchs de foot.

AFFAIRE JEAN-MARIE BORNET. RECUS’A TORT OU A RAISON

L'intérêt de l'Affaire Jean-Marie Bornet est aujourd'hui bien éloigné de la question de savoir si les motifs du licenciement tiennent la route ou de deviner s'il y aura un jour une réintégration de ce fonctionnaire à l'État du Valais. Le suspense porte sur d'autres éléments éminemment plus importants sur le plan institutionnel. 

Jean-Marie Bornet a choisi une voie procédurale dangereuse que peu d'artistes du droit ont r [...]

CECI N’EST PAS DU THEÂTRE

Mon étonnement, que dis-je, ma sidération, exprimée il y a peu sur les votes favorables de la gauche unanime à la reconduction automatique du mandat du procureur général, le colonel de la Rue des Vergers, a apitoyé Alexis Villard (nom connu de la rédaction), qui a tenu personnellement à me fournir la réponse à mon incompréhension.   Et Alexis Villard de me dire : (suite…) [...]

« Lettre à Assa Traoré ». Texte lu à la soirée de lancement du livre « Lettre à Adama »

(PAR GEOFFROY DE LAGASNERIE)   Le 19 mai 2017 avait lieu une soirée de lancement du livre d’Assa Traoré, "Lettre à Adama", et de soutien au Comité "Vérité et Justice pour Adama" à laquelle j'ai participé. Mon intervention prenait la forme de cette "Lettre à Assa Traoré". (suite…) [...]

AFFAIRE IGNACE REY. L’IMPOSTURE CARNIVORE AU TRIBUNAL CANTONAL

L'affaire est publique depuis bien longtemps. De celle-ci, un commentateur de longue date de L'1Dex, Monsieur Jean-Claude Praz, s'était ainsi exprimé le 3 juillet 2012 dans les colonnes de notre site : "L'épisode de la note de restaurant est ahurissant". Et, disait-il ailleurs en substance, "j'attends la suite". De quoi s'agit-il ? Il faut ici se reporter à ce que j'ai appelé "L'imposture carnivore". Voici la chose :

JEAN-MARIE BORNET, LE PRIVILEGIE DE LA JUSTICE DE CHEZ NOUS

Tout un chacun l'aura compris : l'institution judiciaire pénale n'a pas pu condamner Jean-Marie Bornet pour abus d'autorité, ni pour instigation à faux témoignage, alors elle a déniché l'infraction de délit contre la loi sur les armes. Deux aspects majeurs, que vous ne lirez pas dans les autres médias, doivent être retenus de cette affaire (cf. 1 et 2), et peut-être un conseil que vous pourriez suivre (cf. 3). (suite…) [...]

ELU A L’UNANIMITE IL Y A QUATRE ANS, LE PROCUREUR GENERAL EST AUJOURD’HUI « BLANCHI » PAR LE LEGISLATIF

Il y a quatre ans, le procureur général, Nicolas Dubuis, était élu à l'unanimité par le Grand Conseil, 107 députés donnant leur voix à ce magistrat pour qu'il prenne en charge, en colonel averti et si diligent, l'institution du ministère public cantonal, sans même que le public connaisse la politique pénale de l'heureux élu. Dans l'intervalle, il y a eu Dick Marty, Dominique Giroud, Christian Constantin, Géraldine Marchand Balet, Eloi Rossier, Claude Rouiller, Patrice Martinet, Nicolas Voide (oui, oui, le dénonciateur du "Fantigate", le Verbiergate, le Tornaygate, le Mercuregate, le Cleusixgate, et ... L'1Dex. Dans un Etat de droit, on eût fait le nécessaire pour élire un aut [...]

AFFAIRE CLEUSIX. QUI, DANS LE PRETOIRE, REFLECHIT AVANT DE PARLER ?

Le NF résume dans son édition de mercredi les arguments des parties en l'affaire qui oppose Jean-Marie Cleusix, l'ancien chef défiscalisé du Service de l'enseignement, à Patrice Martinet, président de Leytron. Et il n'aura pas échappé au lecteur attentif que le procureur Schriber a soutenu que le magistrat communal n'avait pas agi correctement et a indiqué la méthode qu'eût dû choisir l'accusé s'il avait été un bon édile communal. 

DOMINIQUE GIROUD. HAUTES PERFORMANCES A REPETITION AU MINISTERE PUBLIC

En une page bien ouatée, Vincent Fragnière a dit tout le bien que je pense depuis longtemps du procureur général Nicolas Dubuis, grand supporter caché de Nicolas Voide, et par ricochet de Oskar Freysinger, depuis que celui-ci ne s'intéresse plus au fonctionnement de la justice par la grâce du respect de la séparation des pouvoirs.

Amen, circu [...]

CONSEIL D’ETAT. JEAN-MARIE BORNET, PARIONS ENSEMBLE !

Jean-Marie Bornet est confronté à quelques déboires judiciaires. Une juge de district a estimé qu'il convenait de dénoncer le cas au ministère public. Ce n'est pas le lieu de discuter le fond de la cause. Mais discutons un peu les questions de forme. C'est intéressant la forme quand elle est au service du fond. Et quand elle lutte contre le fond, ce n'est pas inintéressant non plus. (suite…) [...]