LA FIFA NE DOIT PAS LAISSER PASSER L’OCCASION DE DEMONTRER QU’ELLE FAIT PASSER L’INTERÊT DES PERSONNES AVANT LES INTERÊTS FINANCIERS

(PAR AMNESTY INTERNATIONAL)   Après plusieurs années marquées par des accusations de corruption, des conflits internes et des atteintes aux

Sepp Blatter, Michel Platini. Le pacte du diable

Vincent Fragnière, le rédacteur en chef du Nouvelliste, le quotidien le plus lu du canton d’origine de Sepp Blatter, prend la défense directe de Michel Platini en arguant que le président de la FIFA voulait sa peau et a été à l’origine de la mort footballistique du Français. Cette thèse est celle qui a immédiatement surgi lors de l’éclatement de l’affaire; elle est fondée sur l’animosité entre l’ancienne star de la Juve et le Viégeois. Est-elle vraie ? J’en doute.