LE PASSIF DU BILAN DE LA LEGISLATURE DE OSKAR FREYSINGER

En 2013, près de 57’000 citoyens valaisans décidèrent de plébisciter Oskar Freysinger. A l’évidence, dans ses supporters de la première et de la dernière heure ne figuraient pas exclusivement des fans de Jean-Luc Addor, des flibustiers de la droite extrême, des croqueurs de Musulmans ou des islamophobes invétérés. Pas mal d’autres, de la gauche la plus radicale aux catholiques romains les plus instransigeants, des féministes les plus activistes aux chrétiennes les plus orthodoxes, des amateurs de théâtre comique aux orthodoxes de la transparence en économie, avaient choisi de refuser l’alternative proposée par le PLR sous la forme d’un commandant de la police cantonale.