GRAINES DE CULTURE

C’était il y a quelques semaines, juste avant les vacances d’automne. La découverte du passé composé m’avait incité à prendre avec mes élèves une fiche d’application qui parlait du peintre espagnol (catalan, excuse-moi, Béatrice) Joan Mirò. C’était une mini biographie de l’artiste, agrémentée de quelques photographies de ses œuvres sculpturales ou picturales. Il s’agissait, tout bêtement, d’y transformer les verbes au présent en les réécrivant au passé composé.

La culture, c’est vraiment comme la confiture

Fleur Pellerin a clos les 24ème Rencontres cinématographiques de Dijon par un discours où il notamment été question de sa vision en matière de culture. Ministre autrefois déléguée aux PME et à l’économie numérique, elle a emmené au ministère de la culture ses valises comptables pour distiller un peu de rationalisme dans un univers créatif chaotique.

« Cesar doit mourir », la parole rendue aux prisonniers

Cesar doit mourir marque le retour des frères Paolo et Vittorio Taviani au cinéma après six ans d’absence. Le film, récompensé par un ours d’or à la Berlinale 2012, se situe dans la prison de Rebibbia à Rome où des détenus d’un quartier de haute sécurité interprètent la pièce Jules César de William Shakespeare. La genèse de cet audacieux projet est plutôt cocasse. Les frères Taviani sont invités par une de leur amie à assister à une représentation dans cette prison. Ils ne souhaitent pas s’y rendre car se sentant obligés d’apprécier un travail d’amateurs uniquement car ils sont prisonniers. Cependant, pendant le spectacle, tous deux sont bouleversés, s’observent en train de pleurer et à la sortie, décident conjointement de réaliser un film avec ces détenus. Très vite, ils décident que la pièce de Shakespeare, qui raconte les conspirations à l’encontre de Jules César et son assassinat, sera leur matériau de base pour mener à bien leur projet.

Des jeunes en mouvement

Lorsque des jeunes dépassent les normes en vigueur, la presse s’en mêle et en donne souvent, à juste titre parfois, une image négative de cette partie importante de la population. Pourquoi, par contre, ne pas mettre davantage en exergue les jeunes qui créent, réalisent et démontrent à celles et ceux qui doutent encore, de leur formidable potentiel.