Du rôle central de l’électorat PLR dans la course au Conseil d’État

Les électeurs d’Hillary Clinton vous diront qu’il faut être prudent avec les sondages, je ne saurais qu’abonder dans leur sens. Néanmoins, nous pouvons tirer quelques premiers enseignements du sondage commandé par la RTS.

Précautions d’usage

Avant de s’envoler à des pérégrinations scabreuses, quelques précautions d’usage sont nécessaires. Je cite ici le Nouvelliste : « Ce sondage en ligne a été réalisé par l’institut Sotomo pour le compte de la RTS entre le 10 et 15 février 2017 par l’intermédiaire des pages web et Facebook de rtsinfo.ch, de srf.ch, du Walliser Bote et auprès d’un panel déjà constitué. 2670 personnes y ont participé et 2060 ont été retenues pour l’analyse. Les p [...]

Rassemblement citoyen Valais : J’aurais aimé t’aimer

Quand bien même je ne serai pas en mesure de voter pour nos élections cantonales, je suis cette campagne avec assiduité. Et il faut dire que les nombreux remous sont, cette année, venus de tous les côtés. Entre le duel Rossini – Waeber-Kalbermatten, les amourettes de Voide avec l’UDC et le combat de coqs Freysinger-Darbellay, il y a de quoi faire. Une démarche m’intrigue cependant depuis son lancement: le Rassemblement citoyen Valais.

La fin de la rhétorique de la peur ?

Avec cette nouvelle défaite sur un dossier relatif à l’identité nationale lors de la votation fédérale, le model de communication de l’UDC semble atteindre ses limites. Lassé d’apercevoir des affiches ou publicités aux sous-entendus douteux et/ou discriminatoires, le peuple suisse (et valaisan) condamne désormais fermement ce qui apparaît comme des mensonges et sanctionne le parti lors des votations. Le graphisme où l’on voit une femme en niqab nous a été servi à plusieurs reprises pour des votations pourtant très différentes, notamment pour l’interdiction des minarets ou contre l’immigration de masse. Il est vrai que le parti agrarien n’en est pas à son coup d’essai lorsqu’il s’agit de produire des publicités qui choque [...]

Et ce qui devait arriver…

affiche_rester_libreC’est avec la gueule de bois que la gauche et surtout le centre se sont réveillés lundi 18 octobre. Comme prédit, le PLR mais surtout l’UDC ont fait plus que grappiller quelques sièges. Ils ont cannibalisé une partie de leurs voisins pour asseoir un gouvernement de droite, de droite dure. Avec près de 30% des suffrages, le parti de Christoph Blocher totalise un score historique à faire pâlir les défenseurs d’une Suisse ouverte et progressiste. Plutôt que de s’affliger du score délirant réalisé par le parti le plus à droite de l’échiquier politique suisse, cet article cherche quelques éléments quant aux raisons qui ont mené à un tel succès.

< [...]